Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be

Le mariage en milieu Pulaar

  • Publié le 02-02-05
  • Catégorie : Les mariages du monde

Ce mois-ci, nous partons pour le Sénégal! Ce pays d’Afrique de l’Ouest compte autant de types de mariage que d’ethnies. Nous avons donc choisi de vous présenter le mariage Pulaar car c’est celui qui représente le mieux le Sénégal.

Les différentes étapes de la demande

Tout commence avec le Gnoumbourdi, parole du prétendant qui annonce qu’il a l’intention d’épouser la jeune fille. Littéralement, Gnoumbourdi signifie murmurer à l’oreille, ce qui représente bien le caractère officieux de la demande.

Lorsque le jeune homme a fait part de cette nouvelle à sa famille, celle-ci envoie chez la jeune fille des délégués pour remettre une somme d’argent symbolique.

Vient ensuite la véritable demande qui fait également office de fiançailles. 
Une délégation du prétendant se rend chez les parents de la jeune fille pour demander sa main. Une fois l’accord donné, les parents fixent les conditions du mariage, et plus particulièrement le montant de la dot.

Dès le lendemain de cet accord, les parents de la promise envoie chez le fiancé un griot. Un griot est un poète musicien qui lors des mariages joue le rôle de porte-parole.

La demande est à présent acceptée et officialisée.

Quelques jours avant le jour j…

Les sœurs et les cousines du fiancé remettent aux parents de la jeune fille les frais dus à la préparation. Cette «remise de prix» se fait en présence des deux familles et des griots.

La délégation féminine donne également une somme d’argent à la mère de la jeune fille. Avec cet argent, la mère doit acheter des biens, des boubous, des pagnes et les redistribuer aux oncles et sœurs du marié ainsi qu’aux griots. En général, ces achats valent le triple ou le quadruple de la somme remise…

La cérémonie

Dans la plupart des cas, le mariage se déroule à la mosquée. Il existe des cérémonies religieuses en église mais celles-ci sont assez rares.

Lorsque le mariage se déroule à la mosquée, seuls les parents et amis masculins peuvent y assister.

Après la prière d’Asr, l’Imam appelle les deux témoins des mariés. 
Le représentant du marié apporte la dot, le cola, le prix du bœuf, le boubou du père, de la mère et de celui qui célèbre le mariage et aussi une petite somme d’argent pour la mosquée.

Le représentant de la mariée s’adresse alors à celui du jeune homme pour lui demander de garder et d’honorer sa fille selon les règles de l’Islam.

Le témoin du mari prête serment et l’Imam demande à celui de la mariée de fixer le montant définitif de la dot.

Lorsque la dot est remise, le mariage est scellé et devient officiel.

La fête

Quand la cérémonie est terminée, les parents et amis se rendent chez le nouveau couple pour présenter leurs félicitations.

Plus tard dans la soirée, les sœurs et cousines du marié iront saluer la jeune mariée.

Et pour terminer, place au Yangué, la fête donnée par les parents pour le mariage de leur fille.
On y mange, danse et chante jusqu’au bout de la nuit.

Si vous désirez en savoir plus sur le mariage sénégalais, consultez le site www.senegal-mariage.com

Les derniers commentaires


Laissez un commentaire

Pour laisser un commentaire sur cet article vous devez être connecté

Les News

Promotion Jenny's happenings

Promotion Jenny's happenings

Détendez-vous le jour de votre mariage en confiant les rênes à une professionnelle ! En cette période de soldes, Jenny's Happenings vous offre sa présence le jour j à 350 euros au lieu de 500 euros.

Les Concours

Les sondages

  • Votre mariage est :
  • Une 1ère union
  • Une 2ème union
  • Une 3ème union ou plus

Les salons du mariage