Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be

Le mariage turc : tradition et etonnement

  • Publié le 02-02-05
  • Catégorie : Les mariages du monde

Notre voyage autour du monde nous emmène aujourd’hui en Turquie. Pays où modernité et traditions se côtoient sans arrêt. On remarquera qu’il y a deux façons de se marier dans l’ancien Empire Byzantin. Soit on respecte la tradition, soit on cède à la tendance des mariages d’Europe de l’ouest…
Un point très intéressant pour les deux types de cérémonies est que le représentant de la municipalité se déplace sur demande! Les couples peuvent donc s’unir dans un palace, sur une plage, chez eux, ou encore en pleine campagne!

Par contre, nos amis turcs ne connaissent pas les joies de la lune de miel… En effet, pas de voyage exotique pour eux. Ils se contenteront d’un seul petit jour de congé le lendemain de la noce.

Le mariage moderne

Ce style de mariage étant assez proche de ce que nous pouvons connaître en Occident, nous attacherons une plus grande importance à la partie «tradition»…

Les jeunes citadins préfèrent cette option car elle est plus rapide et ne coûte pas trop cher. 
Lors de la cérémonie civile, l’employé de la municipalité demande à chaque futur marié le nom et le prénom de ses parents. Il n’est pas nécessaire de préciser leurs professions, ni celles du témoin. 
Une fois les «oui» prononcés et le registre signé, l’un des deux mariés écrase le pied de l’autre. Cela détermine qui dominera dans le couple!
Ensuite place à la fête! 
La famille et les amis se réunissent dans une grande salle de réception pour seulement quelques heures. En général, le rendez-vous est fixé vers 20h, et vers 23h les invités rentrent chez eux. 
Au programme de cette petite soirée, des danses, des félicitations et des cadeaux.

Le mariage traditionnel

Le mariage traditionnel révèle particulièrement bien les mœurs du peuple turc. En règle générale, la cérémonie dure 3 jours, et est ponctuée par divers rites, tous plus étonnants les uns que les autres. Notez toutefois que les traditions varient en fonction des régions, des villages et même des familles. Il n’y a donc pas qu’une seule cérémonie traditionnelle. 
Sachez aussi que la polygamie est pratiquée dans l’extrême est du pays, et que c’est l’homme qui finance la totalité du mariage. 
À l’ouest, les femmes doivent apporter au mariage la totalité de la dote; tandis qu’au centre le mari financera le logement et la femme le mobilier.

Afin de mieux vous présenter le déroulement d’un mariage turc, voici une description jour après jour…

Jour 1: La présentation

Un drapeau turc est hissé au toit de la maison qui accueille la noce. Les haut-parleurs de la mairie annoncent au village entier où à lieu la fête. Oui oui, tout le monde est le bienvenu!
Sur place, il y a un orchestre traditionnel prêt à accueillir la mariée. Celle-ci arrive à cheval avec son père. La tradition veut qu’elle porte un voile rouge sur le visage, car en théorie, le marié n’a jamais vu sa promise. 
Notez qu’aujourd’hui, les mariées portent ce voile uniquement pour respecter la tradition car il n’y a quasiment plus de mariage arrangé…

Jour 2: La préparation

Les hommes et les femmes passent la journée chacun de leur côté.
Les femmes filent au hammam pour papoter un peu. C’est à ce moment que la mère du marié vérifie si la future épouse est toujours vierge… 
Vient ensuite la «Kina Gecesi», qui signifie la nuit du henné. Cette cérémonie est uniquement réservée aux femmes. La mariée est recouverte d’un voile, les femmes de sa famille l’entourent avec des bougies et du henné. Elles tapent toutes dans leurs mains et chantent des chansons anciennes. 
La belle-mère commence alors à disposer du henné dans la paume de sa future belle-fille. Elle recouvre ensuite la pâte verte d’une pièce d’or et referme la main avec un sac en tissu. Le tout en souhaitant beaucoup de bonheur à sa bru. La mère de la mariée reproduit exactement les mêmes gestes. 
Lorsque la mariée a les deux mains enveloppées de tissus, les autres femmes peuvent se faire disposer du henné dans les mains.
Sachez que le henné symbolise la réussite et la prospérité.

Pendant ce temps, les hommes vont fumer le narghilé. Ils testent le futur époux en lui demandant de façonner une jarre en terre cuite appelée «pot aux larmes». Il la donnera à son épouse en cas de guerre. Quand cette épreuve est passée, le marié est enlevé par ses amis et ceux-ci demandent une rançon (des poules ou un âne)! La tradition veut que le marié choisisse un homme pour le seconder au cas où. On parle bien entendu de fécondité… Demander une rançon à cet homme, c’est s’assurer qu’il est bien dévoué!

Jour 3: La bénédiction

C’est lors de cette dernière journée que les époux se réunissent pour obtenir la bénédiction de l’Imam et signer le registre à la municipalité. Tout le monde est à nouveau réuni, la fête va pouvoir battre son plein jusqu’aux petites heures…

Les derniers commentaires


Laissez un commentaire

Pour laisser un commentaire sur cet article vous devez être connecté

Les News

Promotion Jenny's happenings

Promotion Jenny's happenings

Détendez-vous le jour de votre mariage en confiant les rênes à une professionnelle ! En cette période de soldes, Jenny's Happenings vous offre sa présence le jour j à 350 euros au lieu de 500 euros.

Les Concours

Les sondages

  • A quelle tendance de cadeau adhéreriez-vous pour votre liste de mariage ?
  • Cadeau concernant l’art ménager - Électroménager
  • Voyage
  • Mobilier
  • Cure thalasso
  • Cotisation vous permettant de concrétiser un projet

Les salons du mariage