Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be
Mariage.be

Le mariage au Japon: l’art de la ceremonie

  • Publié le 02-02-05
  • Catégorie : Les mariages du monde

Aujourd’hui, nous faisons escale au Japon. Dans cette culture, le mariage est aussi une institution. Il mêle à la fois tradition et modernité. Il existe différents types de cérémonies. Mariage bouddhiste, à l’église, en public, la plus traditionnelle de ces cérémonies est la Shintoïste. Cette dernière a toujours la cote mais la tendance actuelle est plutôt tournée vers les mariages à l’européenne. Longtemps, les mariages étaient arrangés et forcés (principe appelé Mi-Ai). Le rapport entre les familles était plus important que le rapport personnel. À présent, ce genre de mariage est nettement plus rare, preuve de l’influence de l’occident sur le pays du soleil levant. 

La cérémonie Shintoïste

Tout d’abord, le Shintoïsme est la religion fondamentale la plus ancienne du Japon, et est très liée à la mythologie. Son thème majeur est un grand amour et un profond respect pour la nature.
La famille y tient également une place importante. Elle est considérée comme le mécanisme principal qui permet de conserver les traditions. D’où son rôle capital lors de la cérémonie du mariage.
Tout commence par le rite « Yuimono », qui signifie relier deux familles. Il représente le fait que l’engagement est officialisé, c’est à ce moment que le futur marié se rend chez sa promise et offre le saké.

Une fois cette partie terminée, vient le moment clé de la cérémonie religieuse. Seule la famille proche y assiste. Les jeunes mariés se rendent dans un sanctuaire, ils y sont purifiés et se doivent de faire une offrande aux « Kami », les dieux. Cette cérémonie permet de revêtir les costumes traditionnels, qui sont tout simplement magnifiques. Le shiromuku, est la tenue de la mariée. C’est une superposition de kimonos. Il en existe deux types, le choix dépendra principalement de la classe sociale. Le premier modèle est très lourd et épais, il se prolonge jusqu’au sol et peut être composé de cinq couches. Le second modèle est une superposition de douze kimonos très fins, on en remarque le nombre à l’encolure et aux manches. Dans les deux cas, ils seront blancs et ornés de motifs symboliques, comme la grue ou le lys qui sont signes de bonheur. Le seul inconvénient est que les mouvements sont très limités dans ce genre de tenue…
Le marié, quant à lui, portera le kimono traditionnel, généralement bleu nuit.

Pour conclure, la réception. Au Japon, la coutume veut que les mariés fassent un présent à tous les convives. C’est pour cela que ce genre de cérémonie est extrêmement onéreux. Plus elle est fastueuse, plus le couple retira de reconnaissance sociale. En effet, les collègues et patrons se retrouvent très fréquemment dans les banquets de mariage. Le couple peut ainsi montrer la valeur de son union. 
Lors de la réception, certains invités chanteront pour célébrer les époux, d’autres prononceront des discours en prenant soin d’éviter les mots « couper-congé-séparé » qui signifient que la mariée rentrera chez ses parents très peu de temps après le mariage. 
Le choix du style de réception s’effectuera en fonction des saisons, des concepts du moment, ou encore de la concurrence dans l’industrie nuptiale. Ce qui signifie que même dans une cérémonie traditionnelle la modernité trouve sa place…

Les autres cérémonies

Les cérémonies publiques sont également très présentes. Il n’est pas rare qu’au détour d’un parc lors d’une balade, vous tombiez près d’un sanctuaire où se tient une cérémonie en plein air. Vous pouvez alors partager la joie des époux, mais aussi et surtout admirer la beauté de ce genre de mariage. Toutes les personnes présentes sont vêtues de kimonos, et le rite est impressionnant. Il y a plusieurs moines, des moines musiciens, des personnes agitent des branches d’arbres autour des mariés,…

La tendance actuelle est aux mariages européens. Certains paient des sommes folles et s’envolent vers l’Europe. Ce type d’escapade est proposé par des agences spécialisées, ce qui permet aux jeunes couples d’avoir le mariage occidental de leurs rêves, mais aussi un peu de vacances. Pour réaliser un tel projet, le budget doit être conséquent, mais sera quand même moins élevé que pour un mariage shintoïste traditionnel.

D’autres n’ont pas peur du ridicule et veulent absolument se marier dans de fausses églises ou chapelles, avec un faux prêtre. Ce style d’église est la plupart du temps situé entre des immeubles et ressemble à des bâtiments en carton. Les chapelles, quant à elles, se situent à un étage d’hôtel prestigieux. Bref, même si les futurs mariés sont de confession bouddhiste, shintoïste, ou athées, se marier selon la tradition chrétienne, ça fait chic.

Retenons simplement que peu importe le type de cérémonie choisi, le principal est que les mariés soient heureux…

Les derniers commentaires


Laissez un commentaire

Pour laisser un commentaire sur cet article vous devez être connecté

Les News

-10% sur vos alliances avec Cécile Joaillerie

-10% sur vos alliances avec Cécile Joaillerie

Le weekend du 14 et 15 décembre, à l'occasion du salon de Namur, Cécile Joaillerie offre 10% de remise lors de la visite de son stand

Les Concours

Les sondages

  • Quel est le budget de votre robe de mariée ?
  • moins de 150 €
  • Entre 150 et 300 €
  • Entre 300 et 600 €
  • Entre 600 et 900 €
  • plus de 900 €

Les salons du mariage