costumes pour mariage



Les news

15/04/2014

Une réduction chez Manice, avec le code promo MARIAGE.


12/04/2014

Mariage.be soutient l'action "Mon mariage m'appartient' - Un projet soutenu par la Fédération Wallonie Bruxelles.


08/04/2014

Sur Kadolog.com – composez votre liste « cagnotte » 100% libre


02/04/2014

C'est le printemps chez Selene Créations, avec des réductions ...


30/03/2014

Accumulez des points et gagnez un WE romantique.


Inscription à la NEWSLETTER

Les salons
SALON DU MARIAGE ORIENTAL DE BRUXELLES


Les concours
Gagnez une sharingbox pour votre mariage

Gagnez une sharingbox pour votre mariage


MON MARIAGE

 

 




Les bons conseils mariage



Le mariage haïtien

Le mariage haïtien

En route vers une île fantastique… Haïti, un endroit magique où le soleil se mêle à la douceur de vivre. Là-bas, les us et coutumes liés au mariage sont ancestraux. Les jeunes couples respectent à la fois la tradition et se laissent tenter par la modernité. Histoire d’une union…

Une cour particulière…
Lorsqu’une fille plaît à un garçon, celui-ci commence à lui faire la cour. Mais on est loin du romantisme de la belle époque. Pas de fleurs et de poèmes, le jeune homme «suit sa proie» dans ses moindres faits et gestes. Il fréquente les mêmes endroits qu’elle, l’observe un peu et se décide à lui parler quelques jours plus tard.

Une fois que le jeune homme est sûr des ses sentiments, il rédige une lettre, y joint un billet ou une pièce, et transmet le pli à un de ses frères. Lorsqu’elle reçoit le courrier, la jeune fille sait qu’il s’agit d’une demande en mariage.
Si elle ouvre la lettre devant le messager, cela signifie qu’elle accepte. Par contre, si elle remercie simplement le frère et lui rend l’argent, c’est qu’elle refuse de se marier.

L’avis des parents
En général, les parents sont au courant de l’histoire d’amour de leur enfant. S’ils ne disent rien, c’est qu’ils approuvent la relation. Il y a toutefois quelques exceptions…

  • Si les parents du garçon le trouvent trop jeune pour se marier, ils menacent de ne pas l’aider dans sa vie future.
  • Si les parents de la fille la trouvent trop jeune, ils font de leur mieux pour reporter le mariage tout en ne gâchant pas la chance de leur enfant.
  • Si les parents du jeune homme n’apprécient pas la fille, ils autoriseront le mariage mais n’y participeront ni physiquement, ni financièrement.
  • Si les parents de la jeune fille n’aiment pas le garçon, ils poussent cette dernière à refuser le mariage.

La demande officielle
Quelques semaines après la demande à la jeune fille, le prétendant doit faire sa demande aux parents. Il rédige alors une lettre uniquement destinée au père. Celle-ci décrit la demande, annonce la dot et est signée par le jeune homme, ses parents et ses parrain et marraine.

Le courrier, emballé soigneusement dans un mouchoir rouge, est apporté au père de la jeune fille par un membre âgé de la famille du garçon.

La jeune fille, préalablement avertie par son ami, achète du pain et du kola pour accueillir le messager. Elle doit également prévenir son père de la visite.

Si la demande est acceptée, les parents de la fille répondront également par lettre. Le courrier indiquera la date et la durée des fiançailles.

Les fiançailles
La cérémonie a généralement lieu le dimanche suivant la demande. Les deux familles, parrains et marraines inclus, se réunissent chez la jeune fille pour un repas de rencontre. Quelques amis sont également invités. Pour célébrer la future union, la jeune fille prépare du kola, du rhum, du vin, des liqueurs, du pain, des biscuits, des gâteaux et des bonbons.

C’est également lors des fiançailles que les parents du jeune homme paient la dot au père de la future mariée. Celui-ci transmettra la somme à sa femme qui s’en servira afin d’acheter une partie du trousseau de sa fille.

Le jour du mariage
Les futurs époux se rendent à l’église accompagnés de leurs familles et amis. Le prêtre bénit l’union ainsi que l’alliance de la mariée. Après une brève cérémonie et la signature des registres, les invités se réunissent chez les nouveaux époux pour faire la fête.
Côté cuisine, la famille du marié apporte la viande et les poissons, celle de la mariée se charge du riz, du gâteau et des boissons.

Les invités offrent leur cadeau dès l’arrivée au domicile des époux. Le couple reçoit des ustensiles, des décorations, de la nourriture, mais jamais de l’argent car ce n’est pas bien vu.

Après des heures de fête, chaque invité rentre avec des souvenirs plein la tête.