costumes pour mariage



Les news

21/10/2014

LE DÉFILÉ ROBES DE MARIÉE KENNEDY'CREATIONS, c'est le 8 novembre 2014


20/10/2014

LE SALON DU MARIAGE DE CHARME AU CHATEAU BAGATELLE c'est le dimanche 16 novembre 2014


18/10/2014

Tête à click vous remercie ...


17/10/2014

Artsfashion vous propose un reportage vidéo de mariage gratuit...


16/10/2014

Gagnez vos alliances pour une valeur de 850€.


Inscription à la NEWSLETTER


Les sondages
Où iriez-vous acheter votre robe de soirée ou de cérémonie ?














L'agenda
Coiffeur...J-60
Rendez visite à une esthéticienne et un coiffeur

En savoir plus

Le bon conseil
Vos plus belles photos de mariage dans un album photo souvenir

Vos plus belles photos de mariage dans un album photo souvenir


Vos plus belles photos de mariage dans un album photo souvenir

En savoir plus
Les salons
MARIAGE DE CHARME


Les concours
Gagnez votre voyage de noces de 7 jours au Domaine du Lagon

Gagnez votre voyage de noces de 7 jours au Domaine du Lagon


MON MARIAGE

 

 





Partager cette page :

Les discours de mariage


Tantôt, ils émanent des mariés ou du promis à sa promise. Tantôt d'un père, d'une mère, d'un frère, d'une sœur, d'un tonton, d'une amie d'enfance ou encore d'un témoin.

Les discours de mariage sont des moments forts dont l'orateur attend qu'ils fassent leur effet : toucher ou émouvoir l'assemblée.

Seulement voilà : même doué d'une plume alerte, il n'est pas toujours facile de trouver l'inspiration ni les bons mots.

Surtout quand il s'agit de parler de proches, de gens qui vous sont chers…

Le mieux dans ce cas est de faire appel à un rédacteur indépendant. Il vous permettra de recueillir les bravos de l'auditoire pour un budget limité.

La peur de la page blanche

Les proches qui désirent prendre la parole à l'occasion d'un mariage sont souvent victimes du syndrome de la page blanche : ils ne trouvent pas les mots pour leur discours. Pourtant, des tas d'idées importantes se bousculent dans leur tête. C'est qu'il y a tant à dire… Trop, peut-être ? Mais, comment trouver les bons termes ? Ceux qui vont droit au cœur tout en sonnant juste…

Ce blocage dans l'acte de s'adresser à des gens envers lesquels on est lié émotionnellement est bien connu des scientifiques. Voilà pourquoi confier cette tâche à un "nègre", soit à un rédacteur qui a le recul émotionnel nécessaire est utile.
Encore faut-il lui communiquer la matière de "fond", afin que votre discours touche avec précision son auditoire.

Quand, par qui, pourquoi ?

Les 3 premières questions à vous poser
sont :

1 > Quand le discours va-t-il être prononcé ?

A quel moment du mariage ? En introduction de la cérémonie civile ? Lors de celle religieuse ? Au premier cocktail ? En ouverture du repas ?...?
En effet : on ne parle pas des mêmes choses à n'importe quel moment.

2 > Par qui le discours va-t-il être prononcé ?

Un frère, une sœur ? Le père, la belle-mère ? Un témoin, la meilleure amie ? Un oncle, une collègue ?...?
En effet : il convient de "cadrer" l'intervention de l'orateur par rapport aux mariés, à l'auditoire et en respectant certaines convenances.

3 > Pourquoi le discours est-il prononcé ?

Quel(s) message(s) désirez-vous y faire passer ? Féliciter les parents et amis pour leur présence ? Evoquer la mémoire des absents ? Clamer combien vous aimer celle que vous allez épouser ? Témoigner votre admiration envers les mariés ? Saluer leur parcours de vie ? Leurs émettre les plus beaux vœux de bonheur au travers de quelques dernières recommandations ? Célébrer l'union des 2 familles ?...?

Les raisons sont souvent multiples et très variables d'un mariage à l'autre.
Toutefois, la rédaction d'un discours répond à certaines règles – a priori intangibles – qui demandent de suivre une certaine logique dans la structure et le développement des idées.

L'art de n'oublier personne

Un bon discours veille toujours à n'oublier personne, afin de ne pas froisser l'un ou l'autre. Pas question, toutefois, de vous lancer dans une énumération digne de la remise des César, le temps est compté et le but premier de votre discours est de faire passer quelques idées importantes.
L'une ou l'autre périphrases devraient donc faire l'affaire.

Evitez l'ennui

Rien ne sabote plus un discours que les phrases stéréotypées et les idées formulées de manière trop convenue. Flop et ennui garantis.

La solution ? Tout est une question de style, ce qui ouvre de nombreuses possibilités : discours chanson ou discours conte ou fable, discours parodique, discours pseudo philosophique,…

Un bon truc ? Partir d'anecdotes ou d'un trait de caractère d'un des époux, de leurs métiers ou hobbies ou des circonstances de leur rencontre, pour arriver à l'essentiel.

Soyez tendre… mais consistant

Un discours de mariage célèbre la promesse d'engagement solennel et le témoignage d'amour que se font deux. Il doit donc réussir à traduire avec des mots l'intensité des sentiments, tout en leur donnant un cadre – comme le respect des mêmes valeurs. Comment être tendre… tout en ayant de la consistance ? L'un ou l'autre proverbe, assorti d'une citation est – par exemple – un procédé qui fait souvent merveille.

Ecrivez en langage parlé

Un des secrets des bons discours est d'être rédigés avec des mots simples, compréhensibles par tous, issus du langage parlé plutôt que de l'écrit érudit. Cet exercice difficile n'empêche pas la profondeur.

Récitez avec naturel plutôt qu'appris par cœur

Il va falloir vous y coltiner pour réussir votre effet : un discours ne se lit pas, il se récite avec naturel, appris par cœur… mais est interprété comme improvisé.

Entraînez-vous suffisamment, en divisant votre apprentissage paragraphe par paragraphe. Isolez des mots ou des idées-repères pour faciliter votre mémorisation. N'oubliez pas, non plus, que, le moment venu, vous aurez peut-être un peu le trac. Mieux vous serez préparé, mieux cela ira.

Soignez également votre élocution, le volume de votre voix, votre maintien et votre gestuelle. Entraînez-vous en face d'un miroir jusqu'à un résultat satisfaisant.

Petit truc : mettez une main derrière le dos et avancez la jambe gauche légèrement fléchie, cela donne une pose naturelle.

Faites court, mais bon

Pas question de vous éterniser. Vous n'êtes pas là pour accaparer la parole et endormir l'auditoire, mais pour souhaiter tout le bonheur du monde aux mariés. D'autant plus que vous ne serez certainement pas le seul à prendre la parole.
1,5 min à 2 minutes sont des durées acceptables. Elles correspondent, environ, à 2 feuillets A4 rédigés avec un interligne d'1,5 ; ce qui est une longueur moyenne à apprendre par cœur.

 





© Copyright 1997-2014 VO Publishing s.p.r.l. / Mariage.be